Spéculer sur le pétrole : Acheter ou vendre ?
5 (100%) 1 vote

Spéculer sur le pétrole : Acheter ou vendre ?

Peut-on encore spéculer sur le pétrole en 2016 ?

De 100 $ le baril en 2015, les cours du pétrole ont brutalement chuté pour se situer entre 30 et 45$ le baril aujourd’hui. Ces variations qui sont de véritables manques à gagner pour les pays exportateurs de l’or noir constituent des opportunités pour les traders sur les marchés financiers et boursiers. Les investisseurs spéculent sur cette valeur boursière en achetant ou en vendant en fonction de l’évolution à la baisse ou la hausse des cours.

cour du pétrole 2016

 

Compte tenu du contexte économique actuel, est-il avantageux de spéculer sur le pétrole en chute libre depuis quelques mois ? Cet article répond à cette interrogation et vous permet de savoir si c’est le bon moment d’investir dans l’une des matières premières les plus prisées par les intervenants des marchés.

Ce qu’il faut savoir avant de trader le pétrole

Avant de spéculer, c’est-à-dire vendre ou acheter cette matière première, il est important d’avoir en sa possession un certain nombre d’informations. Ainsi par exemple, tout investisseur intéressé par des spéculations sur ce produit doit savoir qu’il s’agit d’une valeur boursière géopolitique. Ce qui signifie que le cours se fixent en tenant de facteurs géopolitiques.

En clair, ce sont pas les traders qui ont une réelle influence sur les prix de cette matière première. Les investisseurs ne décident pas de l’avenir du pétrole sur les marchés. Ce sont plutôt les politiques des pays producteurs qui impactent les cours de cette matière à l’image du gaz par exemple. Les décisions de ces derniers peuvent entraîner une augmentation ou au contraire une chute des prix de l’or noir.

Comme on peut le voir, celui qui souhaite réaliser une spéculation sur le pétrole doit savoir que les cours sont soumis à la loi de l’offre et de la demande. En d’autres termes, les prix baissent quand un nombre important de pays décident d’exporter. C’est le cas actuellement avec des cours fluctuant entre 30 et 45 dollars. A l’inverse, si peu pays exportent, les cours vont grimper dans la mesure où l’offre est inférieure à la demande. Enfin, l’investisseur doit avoir à l’esprit que les enjeux géostratégiques ont également un réel impact sur le comportement de l’or noir sur les marchés.

Comment bien investir sur le pétrole en bourse ?

Si vous avez bien compris avec les explications précédentes, vous devez savoir que spéculer sur le pétrole revient à parier sur tel ou tel scénario géopolitique. C’est pourquoi pour une stratégie basée sur le trading intraday, une analyse technique est efficace pour capter les signaux de trading fiables d’achat et de vente. Pour un trader qui vise un investissement sur le long terme, il devra déterminer sa direction en se fondant sur les discours politiques notamment des pays exportateurs. Pour celui qui envisage se lancer dans les opérations sur cette matière première et réaliser des gains intéressants, il est essentiel d’être au fait de l’actualité surtout celle des pays du Moyen-Orient.

cour du pétrole

Dans le cadre de vos spéculations sur l’or noir, vous devez prendre en compte un certain nombre d’éléments clés. On peut citer notamment les stocks américains, les conflits au sein des pays exportateurs et la relation du pétrole avec le dollar.

Quelle direction prendra les cours du pétrole en 2016 et en 2017 ?

Les cours du pétrole repartiront à la hausse alors qu’ils sont à niveau assez bas actuellement ? C’est cette question épineuse que se posent les spéculateurs sur l’or noir. Une réponse tranchée n’est pas aujourd’hui possible quand on analyse les discours des pays producteurs. Cependant, il n’est pas inclut dans les années à venir, le prix du baril reparte à la hausse avec notamment les accords que certains grands exportateurs comme la Russie et l’Arabie Saoudite essaient de trouver.

Ceux qui avaient parié sur un épuisement des reserves pour déterminer la direction des cours ne peuvent plus se fier à une telle analyse. Des études ayant montré qu’une importante partie de cette matière dont dispose la planète n’a pas encore été exploitée. Au lieu de la rareté, c’est plutôt la menace d’une énergie alternative qu’il faut craindre. Mais là encore, les applications telles que la voiture électrique sont pour l’instant à la traîne.

En conclusion, le pétrole demeure une valeur boursière sur laquelle on peut spéculer et se faire des gains intéressants en se fiant sur les variations du passé et en utilisant des outils efficaces comme les signaux de trading.