Loi Sapin 2 : Réaction du Directeur Général d’Option Web

Loi Sapin 2 : Réaction du Directeur Général d’Option Web
Voter

Depuis quelques jours, les articles concernant les sites d’options binaires et de Forex se multiplient dans la presse, s’exprimant sur un marché mal connu. En effet, mercredi 30 mars dernier, le Ministre des finances et des comptes publics Michel Sapin a présenté le projet de loi relatif à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique. À travers ce projet de loi, l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) souhaite donc obtenir des pouvoirs afin de lutter contre la corruption et les arnaques en tout genre.

Sanctionnez ! Oui, mais intelligemment !

OptionWeb a toujours pleinement soutenu et continue de soutenir tout type d’initiatives visant à lutter contre les arnaques financières sur internet. Cependant, malgré les articles parus récemment au sujet de ce marché, les investisseurs ne savent plus forcément sur quel pied danser. C’est pourquoi quelques explications supplémentaires ne seraient pas de trop.

Tout d’abord, de nombreux articles de presse ont tendance à mettre tout le monde dans le même sac. Néanmoins, il ne faut pas tout confondre : il y a une distinction majeure à faire entre les sociétés qui exercent dans l’illégalité sans aucune autorisation, et les entreprises d’investissement sérieuses telles qu’OptionWeb, dûment agréée par une autorité des marchés financiers de l’Union Européenne et habilitée par l’AMF.

Afin de protéger les investisseurs particuliers de tous les sites relevant tout bonnement de l’escroquerie, les pouvoirs publics (le Ministre des Finances, l’AMF ainsi que la Répression des Fraudes) devraient justement déployer leurs arsenaux juridiques et réglementaires à l’égard de ces sociétés fantômes aux activités illégales.

Des solutions qui ne sont toujours pas appliquées 

Dans un premier temps, les pouvoirs publics devraient intervenir auprès des banques qui acceptent de travailler avec ces entités illégales. Celles-ci ont en effet une grande part de responsabilité dans ces arnaques. Il semble pourtant que les pouvoirs publics refusent de prendre de mesures strictes qui imposeraient aux institutions financières une véritable discipline : ne pas accepter les transactions vers lesdites sociétés frauduleuses.

De graves conséquences pour les investisseurs particuliers 

Tel qu’il est rédigé à ce stade, ce projet de loi pourrait avoir de graves conséquences sur un marché dont la demande est de plus en plus élevée. Ce sont malheureusement les sociétés régulées telles qu’OptionWeb qui seraient principalement touchées, alors que les sociétés aux pratiques illégales en sortent encore indemnes. En effet, l’interdiction de publicité pour les plateformes de trading régulées orienteront naturellement les traders dans la gueule des escrocs qui n’appliquent aucune loi, et ce en toute impunité.

Le respect des valeurs

Nous en profitons pour réagir aux articles diffamatoires à notre égard : OptionWeb n’a jamais été sanctionnée par son autorité de régulation et s’est toujours engagée à respecter les directives européennes en matière de prestations de services, dans l’intérêt de ses clients. À ce titre, je rappelle à nos lecteurs que la société organisera prochainement une conférence à Paris dans le but de sensibiliser les investisseurs sur les risques et dangers du trading.

Nous espérons que les pouvoirs publics prendront les mesures nécessaires de sorte que ce projet de loi apporte une réelle protection pour les investisseurs français. 

Source : OptionWeb

Comments are closed.